ASIP Association suisse
des institutions pour la photographie
SGIF Schweizerische Gesellschaft
der Institutionen für die Fotografie
ASIP Associazione svizzera
delle istituzioni per la fotografia

Martigny, le 17 décembre 2003
Monsieur le Directeur
David Streiff
Office fédéral de la culture
Hallwylstr. 15
3003 Berne

Monsieur le Directeur,

Nous avons bien reçu votre lettre du 5 décembre et vous en remercions chaleureusement.

Le comité de l'ASIP, réuni en séance à Berne le 17 décembre, a pris acte de vos analyses et de vos décisions. Il se réjouit de l’intérêt que vous maintenez au domaine qui l’intéresse au premier chef et souscrit sans réserve à votre appel en faveur de l’apaisement et de la sérénité. De leur côté, tous les membres s’engagent fermement à faire leur possible pour favoriser le retour à l’entente et à la collaboration dans un climat constructif.

Dans ce sens, nous sommes très heureux de pouvoir poursuivre avec vous et vos collaborateurs un but commun, avec la certitude que la Confédération et votre Office qui la représente, s’appuieront désormais davantage sur le réseau des institutions qui oeuvrent dans le domaine de la photographie.

Cette nouvelle ère se construira progressivement. Pour réussir, elle s’appuiera sur quelques grands principes qui font l’unanimité et qui devraient servir de pierres angulaires à tous nos rapports.

1. Transparence

Votre système de piliers a le mérite de l’efficacité et de la simplicité. Il vous appartient d’en appliquer les dispositions de la manière la plus transparente possible, tant pour le pilier I (mandat de prestations), que pour le pilier II (Ordonnance et mesures d’application).

2. Equilibre

Compte tenu de la diversité institutionnelle et géographique constatée, nous estimons comme vous que la parité entre les piliers I et II est la meilleure formule et qu’elle est un objectif à atteindre. Nous espérons tous que cette parité puisse se réaliser par une augmentation de l’enveloppe globale accordée à ce pôle qui figure dans les objectifs prioritaires de la politique fédérale en matière culturelle.

Croyez bien que nous sommes conscients que seuls les faits et les actes seront déterminants. Pour convaincre, nous devrons nous appuyer sur la qualité des projets présentés, la rigueur dans la gestion, les synergies générées par une bonne collaboration entre les centres de compétences et le réseau des institutions.

3. Confiance

Nous apprécions à sa juste valeur l’exercice d’équilibriste que vous devez exécuter et vous sommes reconnaissants de maintenir à l’avenir les ressources destinées à la photographie à un niveau en rapport avec ses potentialités nationales.

En conséquence, nous acceptons, comme point de départ, votre nouvelle proposition de répartition. Nous vous faisons confiance aussi pour réaliser, dans les délais que vous indiquez, la mise en œuvre de la procédure annoncée et précisée dans vos propositions de solution 2 à 6.

L’ASIP se met volontiers à votre disposition si vous jugez utile de la consulter sur une question ou de l’impliquer dans un processus en rapport avec l’application de votre politique.

4. Communication

Dans la mesure où, comme nous, vous estimeriez nécessaire de corriger publiquement la mauvaise impression produite par nos débats internes, nous sommes disposés à participer à une action de communication commune au moment de la publication de l’Ordonnance. Ce qui aurait aussi le grand avantage d’en diffuser le message auprès des institutions directement intéressées par son contenu.

Après ces longues et parfois vives discussions qui nous ont permis de voir beaucoup plus clair et d’affirmer avec conviction l’intérêt de nos diverses missions, il nous tarde de vous montrer les riches potentialités et la force que représente l’ensemble des institutions photographiques qui, à leur niveau et dans leur domaine, font de leur mieux – et parfois plus - pour valoriser leurs projets et leurs collections.

Nous attendons également avec impatience le plaisir de participer à la réunion annuelle que avez l’intention de mettre sur pied.

En vous remerciant encore de votre écoute, ouverte et patiente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, avec tous nos vœux pour la nouvelle année – qui s’annonce déjà riche de projets et porteuse d’avenir -, nos cordiales salutations.

ASIP - SGIF
Le Président

Jean-Henry Papilloud

Copie
    -         aux membres de l’ASIP
    -         au Secrétariat général du DFI


MEDIATHEQUE VALAIS – Martigny, M. Jean-Henry Papilloud, Av. de la Gare 15, 1920 Martigny
Tél. 027/722.91.92 – Fax 027/723.11.05 – e-mail : jhenry.papilloud@mediatheque.ch